Avec John Deere et StarFire, on peut dire Nothing runs like a Deere! | Jean-François Beaulieu
Home / GPS / Avec John Deere et StarFire, on peut dire Nothing runs like a Deere!

Avec John Deere et StarFire, on peut dire Nothing runs like a Deere!

Lorsqu’on parle d’agroalimentaire, il y a le mot alimentation, mais il ne faut pas oublier le mot agriculture. Sans agriculture, il n’y a pas d’alimentation. L’agriculture a fait de grands pas en matière de technologie depuis l’arrivée du tracteur. Aujourd’hui, l’évolution des moteurs et de la mécanique a fait place à l’introduction de systèmes informatisés dans la production. La productivité est la priorité des agriculteurs du 21e siècle et quoi de mieux que l’introduction du GPS pour aider à la situation.
Lorsqu’on parle d’agroalimentaire, il y a le mot alimentation, mais il ne faut pas oublier le mot agriculture. Sans agriculture, il n’y a pas d’alimentation. L’agriculture a fait de grands pas en matière de technologie depuis l’arrivée du tracteur. Aujourd’hui, l’évolution des moteurs et de la mécanique a fait place à l’introduction de systèmes informatisés dans la production. La productivité est la priorité des agriculteurs du 21e siècle et quoi de mieux que l’introduction du GPS pour aider à la situation.

Le GPS, un outil dispensable pour tout le monde :

L’abréviation de GPS vient de l’expression Global Positioning System. Le GPS sert à des activités de positionnement et de localisation. Selon le site du professeur Rock Santerre de l’Université Laval du département des sciences géomatiques, le GPS fonctionne avec les satellites NAVSTAR qui se promènent autour de la Terre. Sur la terre ferme, des « stations de poursuite » traquent ces satellites pour rediffuser l’information envoyée par les satellites aux récepteurs GPS, ceux que les gens utilisent. Plusieurs modèles de GPS existent : il y a les modèles qui sont utilisés par les automobilistes pour les routes et les attractions telles que les restaurants et les postes d’essence. Il y a aussi ceux conçus pour les amateurs de randonnée pédestre en forêts. Il peut contenir des cartes topographiques en plus des cartes géographiques.

Le GPS dans l’agriculture

L’utilisation du GPS dans l’agriculture a permis aux travailleurs d’augmenter leur productivité dans les champs. Les fabricants d’équipement de ferme offrent plusieurs instruments de mesure utilisant le GPS pour maximiser la production de céréales ou de foin. Cet article traitera  des équipements StarFire produits par la compagnie John Deere. Ce type d’équipement sert à la direction du tracteur lors de travaux. En termes plus simples, lorsque l’agriculteur travaille dans les champs sans un GPS, il se promène à travers les semis de façon désordonnée, car le trajet n’est pas précis. Par conséquent, les semis ne sont pas bien fait, ce qui diminue la productivité des champs.

Premièrement, l’intégration des systèmes de géolocalisation dans les équipements de ferme est un défi pour les manufacturiers, car les agriculteurs ne sont pas des docteurs en informatique ou en géomatique. Les équipements doivent être simples d’utilisation, car les utilisateurs veulent un produit qui fonctionne sans être compliqué. Chez John Deere, ils ont répondu à ce problème en faisant une interface facile d’utilisation pour le fermier. Il peut déterminer la pente du champ à cultiver et choisir le programme désiré sans se perdre dans l’interface ou de faire de la programmation complexe.

L’utilisation du système StarFire

Comment fonctionne le système StarFire? Tout d’abord, l’agriculteur doit installer des GPS, qui ressemblent à des radars de bateaux sur le tracteur et l’équipement désiré. D’habitude, le deuxième est placé sur un semoir ou sur une herse. Lorsque le tracteur est dans le champ, le GPS mesure les distances autour du tracteur pour créer un parcours que ce dernier suivra.  Ainsi, le GPS de par lui-même dirigera le tracteur vers la meilleure trajectoire pour que le champ soit traité également et qu’aucune parcelle de terre ne soit oubliée.  Le fermier n’est donc plus obliger de replacer son tracteur vers la meilleure trajectoire puisque tout se fait automatiquement sans que le fermier n’ait même à appuyer sur un bouton ou descendre de sa machinerie.

Le léger désavantage de ce produit est le coût : seulement le GPS, sans l’interface, vaut 1300 $. Lorsqu’on ajoute l’interface, le montant total est de 2300 $ n’incluant pas les frais d’installations. Cependant, ces achats sont de très bons investissements, car, à long terme, les bénéfices venant des récoltes supplémentaires faites par le système GPS vont dépasser largement les coûts du système.

À la fin de ce texte, vous avez dû deviner que j’ai une admiration pour cette entreprise de l’Illinois. Cette admiration vient du fait que j’ai vécu toute mon enfance entourée de tracteurs John Deere, que ce soit de vrais tracteurs ou ceux faits en jouet!

Que pensez-vous de cette technologie?

Le GPS, un outil dispensable pour tout le monde :

L’abréviation de GPS vient de l’expression Global Positioning System. Le GPS sert à des activités de positionnement et de localisation. Selon le site du professeur Rock Santerre de l’Université Laval du département des sciences géomatiques, le GPS fonctionne avec les satellites NAVSTAR qui se promènent autour de la Terre. Sur la terre ferme, des « stations de poursuite » traquent ces satellites pour rediffuser l’information envoyée par les satellites aux récepteurs GPS, ceux que les gens utilisent. Plusieurs modèles de GPS existent : il y a les modèles qui sont utilisés par les automobilistes pour les routes et les attractions telles que les restaurants et les postes d’essence. Il y a aussi ceux conçus pour les amateurs de randonnée pédestre en forêts. Il peut contenir des cartes topographiques en plus des cartes géographiques.

Le GPS dans l’agriculture

L’utilisation du GPS dans l’agriculture a permis aux travailleurs d’augmenter leur productivité dans les champs. Les fabricants d’équipement de ferme offrent plusieurs instruments de mesure utilisant le GPS pour maximiser la production de céréales ou de foin. Cet article traitera  des équipements StarFire produits par la compagnie John Deere. Ce type d’équipement sert à la direction du tracteur lors de travaux. En termes plus simples, lorsque l’agriculteur travaille dans les champs sans un GPS, il se promène à travers les semis de façon désordonnée, car le trajet n’est pas précis. Par conséquent, les semis ne sont pas bien fait, ce qui diminue la productivité des champs.

Premièrement, l’intégration des systèmes de géolocalisation dans les équipements de ferme est un défi pour les manufacturiers, car les agriculteurs ne sont pas des docteurs en informatique ou en géomatique. Les équipements doivent être simples d’utilisation, car les utilisateurs veulent un produit qui fonctionne sans être compliqué. Chez John Deere, ils ont répondu à ce problème en faisant une interface facile d’utilisation pour le fermier. Il peut déterminer la pente du champ à cultiver et choisir le programme désiré sans se perdre dans l’interface ou de faire de la programmation complexe.

L’utilisation du système StarFire

Comment fonctionne le système StarFire? Tout d’abord, l’agriculteur doit installer des GPS, qui ressemblent à des radars de bateaux sur le tracteur et l’équipement désiré. D’habitude, le deuxième est placé sur un semoir ou sur une herse. Lorsque le tracteur est dans le champ, le GPS mesure les distances autour du tracteur pour créer un parcours que ce dernier suivra.  Ainsi, le GPS de par lui-même dirigera le tracteur vers la meilleure trajectoire pour que le champ soit traité également et qu’aucune parcelle de terre ne soit oubliée.  Le fermier n’est donc plus obliger de replacer son tracteur vers la meilleure trajectoire puisque tout se fait automatiquement sans que le fermier n’ait même à appuyer sur un bouton ou descendre de sa machinerie.

Le léger désavantage de ce produit est le coût : seulement le GPS, sans l’interface, vaut 1300 $. Lorsqu’on ajoute l’interface, le montant total est de 2300 $ n’incluant pas les frais d’installations. Cependant, ces achats sont de très bons investissements, car, à long terme, les bénéfices venant des récoltes supplémentaires faites par le système GPS vont dépasser largement les coûts du système.

À la fin de ce texte, vous avez dû deviner que j’ai une admiration pour cette entreprise de l’Illinois. Cette admiration vient du fait que j’ai vécu toute mon enfance entourée de tracteurs John Deere, que ce soit de vrais tracteurs ou ceux faits en jouet!

Que pensez-vous de cette technologie?

Source: Site web de Roch Santerre, Survol du système de positionnement GPS, Août 2010, http://www.scg.ulaval.ca/gps-rs/fr/cadre_fr.htm (consulté le 27 septembre 2010)

John Deere, StarFire RTK Activation, 2010, http://www.deere.com/servlet/com.deere.u90785.productcatalog.view.servlets.ProdCatProduct?tM=FR&pNbr=7300_PC (consulté le 23 septembre 2010)

About jeffbea

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *